Imperium Sanctus

Bienvenue sur le com-net de l'Imperium Sanctus
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 contrôme des masses "les méthodes"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ankou



Masculin
Nombre de messages : 233
Age : 43
Localisation : 38
Date d'inscription : 21/05/2013

MessageSujet: contrôme des masses "les méthodes"   Mer 15 Jan - 11:51

la technique de l écran de fumée


La tactique de l’écran de fumée est bien connue des militaires, dans le but de masquer la réalité du terrain. Mais depuis quelques mois, c’est dans les médias de masse que la fumée est la plus dense. En guise d’infos, on nous rabat continuellement les oreilles avec la pénalisation des clients de prostituées, la GoPro à Schumacher, les épouses et les maîtresses des grands de ce monde, les comiques qui vont trop loin, mille sujets finalement sans réelle incidence sur nos vies quotidiennes. Tout ce qui occupe presque toute la place sur le devant de la scène médiatique est sans intérêt si on le compare à ce qui se joue discrètement dans les coulisses, là où l’opinion du citoyen ordinaire serait un frein aux réformes en cours.

Le citoyen, on préfère qu’il se dise que jusqu’ici tout va bien et que la libre circulation nous a tous rendus riches. On préfère qu’il se contente du taux de chômage qu’on lui communique, qu’il croie à la rhétorique mystificatrice de la croissance, qu’il soit convaincu par l’autorégulation des marchés financiers et qu’il ne sorte pas trop le soir tant qu’on ne lui a pas installé de nouvelles caméras de surveillance, jusque dans les faubourgs les plus calmes des villes de province.



Le citoyen, on préfère qu’il se dise que jusqu’ici tout va bien et qu’un comique supposément antisémite est la seule vraie menace pour notre démocratie. On préfère qu’il fasse confiance aux entrepreneurs pour écarter les risques d’une bulle immobilière et aux entreprises pour lutter contre le dumping salarial. Et si cela ne marche pas, il y aura toujours un sportif accidenté ou une strip-teaseuse passée à la télé réalité pour remettre les vrais problèmes au centre des vraies préoccupations de l’homme de la rue, non ?

Revenir en haut Aller en bas
ankou



Masculin
Nombre de messages : 233
Age : 43
Localisation : 38
Date d'inscription : 21/05/2013

MessageSujet: Re: contrôme des masses "les méthodes"   Mer 15 Jan - 11:51

ou comment les methodes des "spin doctor se sont répendu

Spin doctor définition :To spin, en anglais, signifie « faire tourner ». Spin fait donc allusion à l’« effet », comme celui que l’on donne à une balle de tennis ou à la façon de faire tourner une toupie  ». En imprimant une torsion aux faits ou aux informations pour les présenter sous un angle favorable, les spin doctors dirigent donc l’opinion en lui fournissant slogans, révélations et images susceptibles de l’influencer, en mettant en scène les événements qui la réorientent dans le sens souhaité. En ce sens, leurs techniques d'influence1 proches du marketing commercial renouvellent les techniques de propagande classiques. La commission générale de terminologie et de néologie française recommande depuis 2007 l'emploi des termes « façonneur d'image » pour traduire cette fonction. Le spin doctor, officiellement « conseiller en relations publiques », reçoit d’autres surnoms, tels que gourou, mentor, éminence grise, faiseur de présidents, doreur d'images ou docteur Folimage


La strategie de la culpapibiliter







Pourquoi est-ce que rien ne bouge ? C’est une question que tu entends souvent quand les gens discutent ensemble. Pourquoi est-ce que rien ne bouge alors qu’il y a des problèmes partout : le prix du billet de train qui augmente de 13% en trois ans, 11% de la population européenne à la recherche d’un emploi, 12 millions de pauvres en Allemagne, la pression qui s’accentue sur nos salaires, le travail sur appel qui a progressé de 15% en quatre ans, on pourrait continuer pendant une heure, mais quelques exemples suffisent à se questionner : pourquoi est-ce que rien ne bouge ? On pourrait croire que c’est inéluctable faute d’alternative, on pourrait croire que c’est surnaturel, que le marché c’est de la sorcellerie, on pourrait aussi croire qu’on nous manipule avec des techniques éprouvées.
L’une des principales stratégies, c’est la stratégie de la culpabilité. Le message du pouvoir économique, relayé par les médias, c’est : si tu ne trouves que du travail sur appel, c’est que tu n’es pas un battant. Au lieu de gueuler contre le système économique, monte ton entreprise et file-toi un salaire de cadre. Sauf que dans la réalité, la majeure partie des gens qui montent leur entreprise se cassent la gueule. Peu importe la réalité d’un monde où tu es trop jeune avant 40 ans, trop vieux cinq ans plus tard et dans lequel il est quasi impossible de rebondir sans moyens financiers. Si tu te sens nul et que tu es mal payé, c’est de ta faute. Ne viens pas demander de comptes à qui que ce soit, un message brillamment passé par les oligarchies financières mondiales et les politiciens qu’elles arrosent. Remplacer le sentiment de révolte par de la culpabilité, personne n’y aurait pensé, mais nous sommes face à des gens qui ont les moyens de leur réflexion.


Une autre stratégie consiste à faire appel à l’émotionnel plutôt qu’à la réflexion. On délaisse la logique, on fait appel à la symbolique, comme quand on nous vend le retour des  rom qui sévissent en france contre une prime de 350 balles.


Une mesure anecdotique finit par passer pour une stratégie de lutte contre l’immigration  de masse. Le cadeau de 350 balles  rend dingue une opinion publique majoritairement en faveur d’un durcissement radical de la lutte contre l’immigration et le tour est joué.

Pourquoi est-ce que rien ne bouge ? Parce qu’on nous fait toujours bouger dans la même direction, celle de l’enclos dans lequel on nous parque pour mieux nous tondre.

LA STRATEGIE DE LA DEGRADATION[

La stratégie de la dégradation

Pourquoi est-ce que rien ne bouge ? C’est une question que tu entends souvent quand les gens discutent. Pourquoi est-ce que rien ne bouge alors qu’il y a des problèmes partout : le prix des logements qui a augmenté de 30% /40 % EN FRANCE depuis cinq ans, 33% de la population française  incapable de faire face à une dépense imprévue de plus de 2000 €, le travail sur appel qui a progressé de 15% en quatre ans, on pourrait continuer pendant une heure, mais quelques exemples suffisent à se questionner : pourquoi est-ce que rien ne bouge ?

On pourrait croire que c’est inéluctable faute d’alternative, on pourrait croire que c’est surnaturel, que le marché c’est de la sorcellerie, on pourrait aussi croire qu’on nous manipule avec des techniques éprouvées.

L’une des principales stratégies, c’est la stratégie de la dégradation. Le principe ? Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l’appliquer progressivement sur une longue durée. Si le prix de ton assurance maladie avait augmenté de 50% d’une année à l’autre, tu refuserais de la payer. Mais comme elle a augmenté de 50% en dix ans, cela ne pose pas de problème majeur. La stratégie de la dégradation, c’est le truc qui marche à tous les coups. On commence par te demander de faire un effort dans ta boîte à cause du L'EURO fort, on finit pas te devoir des centaines d’heures supplémentaires non payées, et mais c’est ça ou le chômage. Travailler gratuitement devient une habitude.

Une autre stratégie, c’est la stratégie du différé. Pour faire accepter une décision impopulaire, tu expliques qu’elle ne sera appliquée que dans un futur super lointain.

C’est notamment la stratégie autour des retraites. Avec un argumentaire alarmiste, tu suggères aux gens de baisser aujourd’hui les retraites de demain, tu leur laisses le temps de s’habituer à l’idée du changement et le moment venu, il ne leur restera que le choix de la résignation.

De toute façon, 40 ans plus tard, les retraités qui se sont fait niquer ne se souviennent même plus de ce qui avait bien pu pousser les gouvernements précédents à faire adopter la loi quand ils avaient 25 ans. Le jour où la génération qui a 25 ans aujourd’hui ira autant voter que celle qui a pris des décisions débiles il y a 25 ans, peut-être que les choses bougeront enfin.

La strategie de la distraction


Après la stratégie de la distraction,

celle de la dissimulation. Pour nous faire adhérer à une idée fausse, on manipule la réalité. En France, par exemple, cela fait des années que la problématique du chômage occupe le devant de la scène politique.



- Et comme il faut bien donner l’impression qu’il se passe quelque chose, un quelque chose traduit par des chiffres, on joue sur les chiffres. En France, Pôle Emploi est l’organisme qui se charge de recaser les gens à la recherche d’un emploi. Longtemps, il a scindé les chômeurs en plusieurs sous-catégories, mais en ne fournissant aux médias qu’une seule d’entre elles : la catégorie des chômeurs de moins de 55 ans, employables immédiatement, recherchant un CDI à plein temps et ne suivant pas une formation et étant indémnisés pour moins de 1 ans.

Un trucage statistique qui aurait minoré pendant plusieurs années le nombre réel de chômeurs d’un bon tiers.

En Grande-Bretagne et en Hollande, on fait sortir les chômeurs des statistiques en leur donnant une allocation handicapé. Résultat de la manipulation : il y a environ 5 fois plus d’handicapés en Angleterre qu’en France pour une population à peu près égale.

S’il y a autant de chômeurs, c’est forcément que quelque chose ne marche pas. Mais comme les marchés financiers n’ont pas d’autre objectif que de mettre un employé allemand en concurrence avec un employé chinois. On ne trouvera pas la réponse au problème ce matin.

Une autre stratégie utilisée pour nous balader, c’est la stratégie du pompier pyromane. Celle qui consiste tout simplement à créer des problèmes pour offrir des solutions.

Au lieu de convaincre le peuple de voter des lois sécuritaires au détriment de sa liberté, on laisse par exemple se développer la violence urbaine, jusqu’à ce que les citoyens soient eux-mêmes demandeurs de lois sécuritaires.

Exemple declencher des problème ou surfer sur des peurs connus


Pour étouffer par avance toute révolte...

« Pour étouffer par avance toute révolte, il ne faut pas s’y prendre de manière violente. Les méthodes du genre de celles d’Hitler sont dépassées. Il suffit de créer un conditionnement collectif si puissant que l’idée même de révolte ne viendra même plus à l’esprit des hommes. L’idéal serait de formater les individus dès la naissance en limitant leurs aptitudes biologiques innées.



Ensuite, on poursuivrait le conditionnement en réduisant de manière drastique l’éducation, pour la ramener à une forme d’insertion professionnelle.

Un individu inculte n’a qu’un horizon de pensée limité et plus sa pensée est bornée à des préoccupations médiocres, (se nourrir, se vètir, consommer, payer ces factures et impôts) moins il peut se révolter.

Il faut faire en sorte que l’accès au savoir devienne de plus en plus difficile et élitiste.

Que le fossé se creuse entre le peuple et la science, que l’information destinée au grand public soit anesthésiée de tout contenu à caractère subversif. Surtout pas de philosophie. Là encore, il faut user de persuasion et non de violence directe : on diffusera massivement, via la télévision, des divertissements flattant toujours l’émotionnel ou l’instinctif.

On occupera les esprits avec ce qui est futile et ludique. Il est bon, dans un bavardage et une musique incessante, d’empêcher l’esprit de penser.


On mettra la sexualité au premier rang des intérêts humains. Comme tranquillisant social, il n’y a rien de mieux.

En général, on fera en sorte de bannir le sérieux de l’existence, de tourner en dérision tout ce qui a une valeur élevée, d’entretenir une constante apologie de la légèreté ; de sorte que l’euphorie de la publicité devienne le standard du bonheur humain et le modèle de la liberté.

Le conditionnement produira ainsi de lui-même une telle intégration, que la seule peur – qu’il faudra entretenir – sera celle d’être exclus du système et donc de ne plus pouvoir accéder aux conditions nécessaires au bonheur. L’homme de masse, ainsi produit, doit être traité comme ce qu’il est : un veau, et il doit être surveillé comme doit l’être un troupeau. Tout ce qui permet d’endormir sa lucidité est bon socialement, ce qui menacerait de l’éveiller doit être ridiculisé, étouffé, combattu.

Toute doctrine mettant en cause le système doit d’abord être désignée comme subversive et terroriste et ceux qui la soutienne devront ensuite être traités comme tels. On observe cependant, qu’il est très facile de corrompre un individu subversif : il suffit de lui proposer de l’argent et du pouvoir. »

Aldous Huxley, Le Meilleur des Mondes (1932)[/strike]
Revenir en haut Aller en bas
Vaporisateur



Masculin
Nombre de messages : 12
Age : 25
Date d'inscription : 27/10/2013

MessageSujet: Re: contrôme des masses "les méthodes"   Jeu 27 Mar - 21:54

Belle réflexion.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: contrôme des masses "les méthodes"   Aujourd'hui à 5:39

Revenir en haut Aller en bas
 
contrôme des masses "les méthodes"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» contrôleur de drones et armures Stealth
» tva à 5.5, contrôle technique, et voie bus
» [Résolu]Contrôle parental.
» Contrôleur de Drones
» Vers de nouvelles contrées.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium Sanctus :: Taverne virtuelle-
Sauter vers: